Contre-réponse des Domstifter réunis aux résultats des recherches de l'ICOMOS Allemagne sur le retable Cranach-Triegel de Naumburg

En préparation de l'impression des résultats du colloque scientifique des Domstifter réunis de novembre 2022, les auteurs Dr. Holger Kunde et Dr. Matthias Ludwig ont publié leur article "Der Marienaltar im Westchor des Naumburger Domes und seine Altarflügel von Lucas Cranach dem Älteren. Une étude critique des sources" publiée en avant-première sur le site de la fondation.

En analysant les sources des archives de la cathédrale de Naumburg, ils ont pu réfuter clairement les thèses centrales du moniteur de l'ICOMOS nommé par l'ICOMOS Allemagne pour Naumburg, le professeur Dr. Achim Hubel. Ils ont notamment pu prouver en détail, à l'aide des livres de comptes de la fabrique d'église de la cathédrale de Naumburg, que le retable de la Vierge, achevé en 1520 par Lucas Cranach, avait été créé pour l'autel de la Vierge du chœur ouest de Naumburg et qu'il y avait été placé.

En décembre 2022, Hubel avait encore tenté de démontrer dans la revue "Denkmalpflege in Sachsen-Anhalt" "qu'il n'a jamais pu y avoir de retable sur le bloc central de l'autel dans le chœur ouest [...]", un point de vue auquel se sont ralliés par la suite une partie de ses collègues et le président Mager de l'ICOMOS Allemagne. Au lieu de cela, Hubel a situé l'emplacement d'origine du retable de Cranach dans le chœur est de la cathédrale de Naumburg, sans aucune preuve solide. Il s'avère aujourd'hui que les thèses de Hubel ne sont pas confirmées par les sources. Même la négation par Hubel d'un iconoclasme antimarié dans la cathédrale de Naumburg le 9 novembre 1541, dont la partie centrale du retable et d'autres représentations de la Vierge furent victimes, a pu être vérifiée par Kunde et Ludwig à l'aide de sources probantes.

La preuve désormais disponible de l'installation du retable créé par Cranach sur l'autel de la Vierge du chœur occidental de Naumburg, en tenant compte de la Charte de Venise, revêt une importance considérable pour les discussions à venir sur le sort du projet d'autel. Le retable de Cranach est encore prêté au musée diocésain de Paderborn jusqu'à mi-2023.

https://www.vereinigte-domstifter.de/publikation/

Bouton de défilement vers le haut
FR
Aller au contenu principal