La cathédrale de Naumburg, inscrite au patrimoine mondial

L'un des plus importants monuments culturels du Haut Moyen Âge, la cathédrale de style roman tardif et gothique précoce attire les visiteurs sur la "Route de l'art roman" et est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 1er juillet 2018. La plus grande attraction est le chœur ouest avec ses douze figures de donateurs. Le jeu de l'architecture, de la sculpture et du vitrail, créé par la main d'un sculpteur-architecte est un chef-d'œuvre de la créativité humaine. Le maître de Naumburg et son atelier, créé au début du XIIIe siècle, révèlent les échanges culturels qui existaient déjà en Europe au Moyen Âge, puisque les traces de la Bauhütte peuvent être retracées du nord-ouest de la France au sud-ouest de l'Europe en passant par l'Allemagne.
Par leur vivacité et leur expressivité, les douze donateurs envoûtent chaque visiteur. La Margravine Uta est notamment considérée comme le symbole de la "plus belle femme du Moyen-Âge". Les deux hauts jubés médiévaux, qui séparent spatialement les chœurs de la nef, sont également impressionnants. Deux jubés préservés dans une même église sont uniques au monde ! Les chefs-d'œuvre des périodes romane et gothique se combinent avec les joyaux de l'art contemporain pour former un ensemble impressionnant. Mais il y a bien plus à s'émerveiller dans la cathédrale. 

Découvrez la cathédrale avec l'audioguide ou une Visite de la cathédrale.

Le chœur Est

Le chœur de l’Est été le centre liturgique de la cathédrale et abrite toujours le maître-autel de l'église. Ici, le style roman du cadrat du chœur (13e siècle) rencontre le style gothique du bout du chœur (14e siècle). Les stalles du chœur médiéval avec leurs impressionnants pupitres fascinent de loin et inspirent la réflexion par leurs formes inhabituelles. Les œuvres tardives du maître de Naumburg, la figure de l'évêque et celle du diacre (XIIIe siècle), apparaissent vivantes. Avec l'extension, le chœur est a également reçu les six nouveaux grands vitraux gothiques à croisillons, dont les vitraux actuels vont du 14ème au 21ème siècle. 

Dans le cadre du projet Restauration du verre de la cathédrale de Naumburg les vitraux du chœur est ont été restaurés de 2019 à début 2021 par de vastes mesures. Maintenant ils brillent à nouveau dans une splendeur de couleurs impressionnante.

Mains courantes de Heinrich Apel

Deux rampes modernes en bronze ornent les escaliers menant au chœur est. Elles ont été conçues par l'artiste de Magdebourg Heinrich Apel. Riche en détails, les œuvres d'art racontent leurs propres histoires. "Saint François et les animaux" (1972) montre le moine François d'Assise prêchant aux oiseaux. "The Narrow Path to Paradise" (1983) dépeint le difficile voyage de l'homme vers le paradis. Le chemin est incarné par un serpent sur lequel les gens grimpent - jusqu'à la porte du paradis. Au fond, se cache la tête du serpent, sur laquelle chevauche le diable. De nombreux détails conçus avec amour peuvent être découverts et ressentis sur les deux mains courantes : animaux, plantes et figures de la Bible ou de la mythologie ancienne.

La crypte

Quiconque pénètre dans la crypte est immédiatement étonné par son simple effet. La crypte voutée est formée de trois nefs et de trois parties. La crypte est la partie la plus ancienne de la cathédrale de Naumburg et date des 12e et 13e siècles. La partie centrale, avec ses colonnes romanes et ses chapiteaux cubiques, présente la particularité de deux lampes murales en forme de prophète et d'ange, créées par l'artiste Heinrich Apel. Une vue de l'autel démontre un crucifix roman du Christ triomphateur (1160/70). A gauche et à droite se trouvent deux vitraux modernes de l'artiste Thomas Kuzio (2012/2014).

La partie centrale, avec ses colonnes romanes et ses chapiteaux cubiques, présente une particularité : deux appliques en forme de prophète et d'ange, créées par l'artiste Heinrich Apel.

Une vue de l'autel révèle un crucifix roman avec le Christ triomphateur (c. 1160/70), à gauche et à droite duquel se trouvent deux vitraux modernes de l'artiste Thomas Kuzio (2012/2014).

La nef

La transition du roman au gothique dans la nef centrale dotée de deux nefs latérales, est indiscernable. On peut apercevoir également deux jubés qui séparent le chœur est et le chœur ouest de la nef. C'est unique au monde ! La lumière du jour pénètre dans la cathédrale en grande partie par les fenêtres de la nef centrale. Les vitraux des deux nefs latérales datant du XXe siècle représente les chanoines avec leurs armoiries. Une figurine de Luther qui se trouve sur la chaire, rappelle la consécration du premier évêque protestant, Nikolaus von Amsdorf, dans la cathédrale de Naumburg. Il a été ordonné par Martin Luther lui-même, en 1542. L'orgue a été construite par la manufacture d'orgues Eule de Bautzen en 1982.

Le jubé Est

L'un des plus anciens jubés de salle d'Allemagne (vers 1220) se trouve dans la cathédrale de Naumburg. Ses trois voûtes romanes lui confèrent le caractère typique d'une petite salle, tandis qu'un crucifix gothique (XVIe siècle) trône au-dessus de la frise en plein cintre, également romane, représentant diverses figures de saints.

Les services protestants sont célébrés le dimanche devant l'autel de la croix, qui est inséré dans le joug du milieu.

Le jubé Ouest

Le Naumburg Westlettner est unique. Il dépeint les événements bibliques du Jeudi Saint jusqu'au portage du Christ sur la croix en huit images individuelles. Les reliefs colorés montrent les personnages avec une vivacité et un mouvement qui permettent aux spectateurs d'aujourd'hui de ressentir le drame de la Passion.

Le point culminant est la Crucifixion grandeur nature avec le Christ, Marie la Mère de Dieu et Jean le Disciple préféré, qui forment ensemble l'entrée du chœur ouest. Les plantes des capitales, des corniches et des clés de voûte ont été sculptées dans la pierre avec un réalisme impressionnant. Outre le cerisier, le noisetier et le lierre, il y a bien sûr aussi des feuilles de vigne avec des ceps, que l'on trouve aussi dans le "Jardin du Maître de Naumburg".

Le chœur Ouest

Le chœur ouest de Naumburg est une unité d'architecture, de sculpture et de vitraux. Tout indique que la direction générale de la construction et de la décoration était entre les mains d'un seul sculpteur-architecte, dont les traces peuvent être retracées du nord de la France à Naumburg et Meissen à travers l'Europe, en passant par Mayence. Cet architecte et sculpteur de pierre, dont le nom est inconnu, - le soi-disant maître de Naumburg avec son chantier de construction, a érigé son œuvre principale dans le chœur ouest en seulement six ans au milieu du 13ème siècle.

Les cinq vitraux du chœur ouest ont été restauré de 2017 à 2019, dans le cadre du projet Restauration du verre de la cathédrale de Naumburg .

Les statues des donateurs

Les 12 sculptures grandeur nature dans le chœur Ouest sont uniques nous fascinent particulièrement par leur réalité inégalée et leur forte expression individuelle. Les comtes et comtesses Gerburg, Konrad, Hermann et Reglindis, Dietmar, Syzzo, Thimo, Ekkehard et Uta, Gepa (également connu sous le nom de Berchta) et Dietrich, qui ont vécu au 10ème/11ème siècle, sont représentés. La statue de la Margravine Uta en particulier nous émerveille avec son expression gracieuse, sublime, déterminée et en même temps fragile et mystérieuse. Un Exemple unique de l‘art gothique, elle est considérée comme le symbole de „la plus belle femme du Moyen Âge“ et a servi de modèle à Walt Disney en 1937 pour la reine maléfique dans son adaptation cinématographique de Blanche-Neige. C’est ainsi qu’elle a rendu célèbre mondialement la cathédrale de Naumburg

Tous les deux ans, la Réunion UTA a lieu á Naumburg. Des personnes du monde entier qui portent le nom d'une des statues fondatrice se réunissent pour un week-end mouvementé à Naumburg.

La chapelle Elizabeth

L'entrée de la chapelle romane Elisabeth, avec la plus ancienne sculpture en pierre de Sainte Elisabeth de Thuringe, est presque inaperçue. Cependant, ne manquez pas de jeter un coup d'œil à l'intérieur !

La mystérieuse sculpture du landgravine - toujours en style roman - a été créée, selon les connaissances actuelles, peu après la canonisation d'Élisabeth (après 1235) et est donc probablement la plus ancienne figure de la sainte en pierre.

Depuis 2007, la chapelle dispose de vitraux modernes avec des scènes de la vie des saints, qui ont été conçus par le peintre de Leipzig Neo Rauch dans une couleur rouge frappante et qui donnent à la chapelle une atmosphère particulièrement chaleureuse, surtout les après-midi ensoleillés.

Autres chapelles de la cathédrale

Le baptistère

Immédiatement après avoir franchi le portail principal, le baptistère (également appelé Stephanuskapelle) avec ses fonts baptismaux romans s'ouvre sur le côté. Les trois fenêtres en arc de cercle sont impressionnantes ici. Deux d'entre elles ont été créées par l'artiste Thomas Kuzio, qui a fait référence à la troisième fenêtre dans son dessin.

La chapelle des évangélistes

La chapelle de l'évangéliste est la salle de la chapelle située sous la tour sud-ouest de l'église de la cathédrale (vers 1220). Son nom actuel provient de peintures murales dont on pouvait encore voir les restes au XIXe siècle. Trois fenêtres de la chapelle sont de l'artiste Jochem Poensgen à partir de 2013. Le retable est du 16ème siècle, originaire de Naumburg et vendu en 1915 par la paroisse d'Othmar à l'Angermuseum d'Erfurt (actuellement en prêt de l'Angermuseum).

La chapelle des Rois Mages

La chapelle des Rois Mages, de style gothique tardif, a été construite au XVe siècle. On y accède par un escalier extérieur depuis la place de la cathédrale et elle est reconnaissable de loin grâce au groupe frappant de figures des Mages et de Marie à l'enfant. Vous serez enchanté par la voûte rayonnante à l'intérieur ainsi que par la fenêtre colorée de l'Epiphanie du 19ème siècle. En raison de sa distance de la rue et du trouble des touristes, elle est utilisée comme un "espace de silence".